Les anglonautes

About | Search | Grammar | Vocapedia | Learning | Docs | Stats | News podcasts | Videos | History | Arts | Science | Translate and listen

 Previous Home Up Next

 

grammaire anglaise > GV > auxiliaires > do / did (passé temporel) > valeurs

 

sortie

du discours routinier, prévisible

(continuum)

 

et / ou

 

sortie

de l'incertitude, du doute, de la confusion,

du "je ne sais plus"

 

et / ou

 

clarification, "épistémisation", polarisation

du discours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration: Maxwell Holyoke-Hirsch

NYT

May 2, 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sémantisme (= sens), syntaxe et fonction :

 

Doauxiliaire, opérateur linguistique,

ne doit pas être confondu avec

doverbe (= faire), verbe transitif,

donc suivi d'un Nobjet :

 

Doverbe à l'impératif it!

 

 

 

De même que les mathématiques

posent des opérations avec des chiffres,

la langue fonctionne avec des opérations / suites logiques

qui utilisent des mots et des signes :

 

 

 

 

doauxiliaire  +  Nsujet  +  Base Verbale   (Nobjet)  +  (Adjectif) ?

 

Does Carrying A Pistol Make You Safer?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs opérations sémantiques importantes

- constat, confirmation, validation,

impératif négatif / emphatique, négation,

question, questionnement, interrogation, tags

s'effectuent avec l'auxiliaire / l'opérateur do :

 

 

 

 

 

 

 

 

A woman holds a banner during a protest in New York

 

Photograph:

Kena Betancur/AFP/Getty Images

 

Black Lives Matter protests across the US - in pictures

G

Sunday 10 July 2016    08.47 BST

https://www.theguardian.com/us-news/gallery/2016/jul/10/
black-lives-matter-protests-across-the-us-in-pictures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

How does asylum in the UK work? – video

 

 

 

How does asylum in the UK work? – video

G

Tuesday 7 March 2017        11.00 GMT

https://www.theguardian.com/world/video/2017/mar/07/
how-does-asylum-in-the-uk-work-video

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Does Race Bias Taint the Death Penalty?

http://www.nytimes.com/2011/07/16/
opinion/l16death.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mike Lester

Rome News-Tribune

Rome, GA

Cagle

7 June 2010

 

President Barack Obama.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres opérations linguistiques

ont pour élément essentiel

un auxiliaire de modalisation / un modal :

can, will, must, may, etc.

 

 

 

 

 

Doauxiliaire s'utilise constamment.

 

Avec tous les verbes sauf be,

doauxiliaire permet de construire des énoncés sur le mode :

 

- emphatique :

j'insiste / je dis bien que, j'exagère.

 

 

- épistémique ;

je valide, je confirme, ce que je dis est vrai.

 

 

- négatif

 

 

- interrogatif

 

 

- interro-négatif

 

 

- impératif

 

 

 

 

 

Doauxiliaire a des formes simples et peu variées :

 

- Présent :

 

' DO

 

' DON'T

 

 ' DO NOT (insistance)

 

he / she / it ' DOES

 

he / she / it ' DOESN'T, ' DOES NOT

 

 

 

 

 

- Passé (DID à toutes les personnes) :

 

' DID

 

' DIDN'T, ' DID NOT

 

D'YOU/YA (forme contractée) = DO / DID YOU/YA

 

 

 

 

 

Forme archaïque : doth

https://www.theguardian.com/commentisfree/libertycentral/2009/oct/25/
doth-i-protest-too-much

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Négation > not

 

A l'exception du verbe be

(I'm not happy),

et de la négation de l'antériorité dans le passé

(had + not + participe passé (past perfect négatif)),

la forme négative de tous les verbes

se construit avec Doauxiliaire :

 

doauxiliaire + NOT + BV

 

Grammar schools

do not aid social mobility.

Stop this deluded thinking

The figures show clearly

that selective schools entrench inequality

rather than help the poor.

They should all be scrapped

Grammar schools do not aid social mobility.
Stop this deluded thinking,
G,
11.11.2013,
http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/nov/11/
grammar-schools-social-mobility-deluded-thinking

 

 

 

 

 

A l"inverse des auxiliaires modaux (can, must, etc.),

doauxiliaire se conjugue au présent.

 

Troisième personne du singulier du présent :

he / she / it does + BV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi  >  Suite d'enoncés en do

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel

 

La base verbale (BV)

est la forme non conjuguée du verbe :


I love my boyfriend but worry

because he doesn’t want to get married

https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2015/may/15/
i-love-my-boyfriend-but-worry-because-he-doesnt-want-to-get-married

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ellipse de la Base Verbale

 

doauxiliaire

précède / annonce

la base verbale (BV),

sauf

lorsqu'il y a ellipse de la BV :

 

 

La Base Verbale (BV)

est alors

implicite / invisible / "fantôme".

 

 

Elle n'apparaît pas

[ ellipse ]

après doauxiliaire :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Do you swear to preserve, protect and defend

the Constitution of the United States?

 

I do

[ swear to preserve, protect and defend

the Constitution of the United States ].

 

 

Glenn McCoy

GoComics

July 11, 2016

http://www.gocomics.com/glennmccoy/2016/07/11

 

Couple: Hillary and Bill Clinton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec l'ellipse de la Base Verbale,

doauxiliaire a "le dernier mot" :

 

Il valide (do)

ou

invalide (do + not)

la relation prédicative (Nsujet <- V + Ncomplément),

donnant à l'énoncé

une tonalité nette, catégorique :

 

 

 

 

Everybody said I had to get an iPod. So I did [ get an ipod ].

 

Steve Nease

Ontario

Cagle

4 June 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emphase (insistance) :

 

 Nsujet + doauxiliaire + BVtransitive + Nobjet

 

I do need a new computer.

 

Traduction explicative :

J'ai vraiment besoin d'un nouvel ordinateur,

là il me faut vraiment un nouvel ordi.

 

Autre exemple :

http://www.nytimes.com/2009/11/04/
opinion/l04teach.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Validation + emphase

(ce que je dis / j'affirme est vrai) :

 

 Nsujet + doauxiliaire + BVtransitive directe ou indirecte avec préposition + Nobjet

 

He did lie to us.

 

Traduction explicative :

Moi qui vous parle,

je vous assure qu'il nous a bel et bien menti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impératif emphatique > injonction, exhortation, supplique :

 

doauxiliaire + BVtransitive + Nobjet + !

 

Do mention the war!

N'oubliez surtout pas de parler de la guerre,

parlez donc de la guerre, osez parler de...

http://www.theguardian.com/politics/2005/jul/24/iraq.july7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Négation :

 

Nsujet  + doauxiliaire + not + BVtransitive + proposition infinitive (to -> see + Nobjet)

 

I don't want to see you anymore.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impératif négatif

 

doauxiliaire + not + BVtransitive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

doauxiliaire + not + BVtransitive + Nobjet + !

 

Don't do it!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

doauxiliaire + not + BVintransitive + !

 

DO NOT PLAY IN THE DIRT OR AOUND THE MULCH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Questions en doauxiliaire

 

doauxiliaire + Nsujet + BVtransitive + Nobjet + ?

 

Do you love her?

 

 

 

 

 

doauxiliaire + Nsujet + BVtransitive + proposition (SVO)

 

Do you know where your children go online?

 

 

 

 

 

doauxiliaire + Nsujet + BVintransitive ?

 

Do antidepressants work?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Questions en doauxiliaire  > Forme interro-négative :

 

doauxiliaire + not + Nsujet + BV + Nobjet + ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'inverse de doverbe qui a un sens lexical (faire),

doauxiliaire est un mot-outil dont la fonction première

n'est pas de "vouloir dire quelque chose" - au sens lexical du terme -,

mais d'apporter une aide sémantique,

un support linguistique, un signal pour :

 

poser une question / s'interroger,

 

nier, infirmer,

 

confirmer,

 

constater,

 

affirmer / valider / certifier une vérité,

 

insister.

 

 

 

Doauxiliaire change de valeur

en fonction de la nature de l'échange entre énonciateurs

(conversation d'ordre pratique, discussion philosophique,

questionnement, entretien, joute oratoire, négation, etc.).

 

On ne peut donc le réduire à une traduction unique.

 

Dans une question / un questionnement,

on ne traduira pas automatiquement  doauxiliaire

par "est-ce que", d'autant que cette forme

n'est pas nécessaire en français :

 

Do/did you love her?

Est-ce que tu l'aimes ?

=

Tu l'aimes ?

 

 

What did you do today?

T'as fait quoi aujourd'hui ?

 

 

De plus, doauxiliaire ne peut se traduire

par "est-ce que" dans un impératif,

une validation ou une négation :

 

She doesn't live here anymore.

*??? Elle est-ce-que n'habite plus ici.

 

 

 

 

 

Si il n'a pas toujours de définition lexicale

(donc pas de traduction automatique en français),

doauxiliaire a souvent une valeur discursive.

 

 

 

Valeur discursive :

comment on "aiguille" le discours,

comment on marque comme important tel énoncé,

comment / ce que l'on veut obtenir de l'autre par les mots,

ce que l'on veut gagner, en acte et/ou en parole.

 

 

 

Doauxiliaire est signifiant,

même si cette signification ne peut être toujours expliquée,

définie par d'autres mots.

 

 

 

Il y a donc des mots-signaux

qui ne veulent parfois rien "dire"

(au sens lexical du terme),

qui échappent à la définition

(j'explique un mot par d'autres mots),

et qui pourtant jouent un rôle essentiel.

 

 

 

Dans de nombreux contextes,

doauxiliaire s'avère aussi indispensable,

dans l'échange entre énonciateurs,

que le sont en conduite

les principaux signaux du code de la route (STOP, !, X).

 

 

 

Voir graphismes associés à la valeur impératif de doauxiliaire

 

 

 

Le sémantisme,

ce n'est d'ailleurs pas seulement le lexique,

le sens des mots (définitions) :

c'est aussi le montage (ordre, place, relation)

des mots / des énoncés les uns par rapport aux autres,

ce qu'un mot évoque dans la mémoire de celui qui parle / écoute,

la valeur qu'a ce mot à une époque donnée (mot à la mode),

donc la valeur sémantique ajoutée :

 

ce qui est dit

+

ce qui a été dit auparavant

+

ce que l'on pense / prévoir que l'autre va dire

+

ce que je pense de tous ces éléments

et de ce qui n'est pas dit :

sous-entendu, ironie, mensonge, grimace, gestuelle...

 

Un énoncé peut en cacher plus d'un autre,

et la phrase la plus banale peut avoir

des racines / ramifications complexes.

 

 

 

Le sémantisme,

c'est aussi la typographie (voir publicité ci-dessous),

le graphisme, la maquette,

le type, l'aspect, l'état du support (papier, écran),

la ponctuation, le rythme, l'intonation,

le ton, l'élocution, l'accent géographique / social, les parasites sonores,

la gestuelle, les mimiques, le regard,

l'enjeu discursif (ce que je veux obtenir de l'autre en parlant) :

toute une signalisation linguistique (langue)

et extralinguistique (physique).

 

 

 

 

 

In Memory of the War Bonds you Didn't buy.

Collection: Ad*Access

Company:

Farmers and Mechanics Savings Bank of Minneapolis

Product: 2nd War Loan Drive

Publication: Minneapolis Star Journal

Publication Type: Newspaper

Year: 1943

Number of Pages: 1

Description:

Soldier's helmet and gun are focus of the ad,

implying death of an American soldier

Subject: War--War Bonds

Illustration--Drawing

Military

Item Number: W0334

Duke University

http://library.duke.edu/digitalcollections/adaccess.W0334/
 

 

 

 

 

 

 

Même si doauxiliaire n'a pas de sens lexical,

il module fortement le sens de l'énoncé.

 

 

Une question en do / didauxiliaire  + Nsujet  +  BV ...   +  ? - ,

appelle souvent une réponse épistémique :

c'est vrai ou faux.

 

 

Un énoncé en doauxiliaire,

quel qu'il soit, aussi banal et courant soit-il,

n'est pas neutre.

 

 

Doauxiliaire signale une sortie du continuum discursif

(discours ambiant consensuel, routinier, récurrent, résigné,

qui tourne en rond) :

 

 

Do We Have the Courage to Stop This?

 

December 15, 2012

The New York Times

By NICHOLAS D. KRISTOF

 

IN the harrowing aftermath

of the school shooting in Connecticut,

one thought wells in my mind:

Why can’t we regulate guns as seriously as we do cars?

The fundamental reason kids are dying in massacres like this one

is not that we have lunatics or criminals

— all countries have them —

but that we suffer from a political failure to regulate guns.

Children ages 5 to 14 in America

are 13 times as likely to be murdered with guns

as children in other industrialized countries,

according to David Hemenway,

a public health specialist at Harvard

who has written an excellent book on gun violence.

Do We Have the Courage to Stop This?,
NYT,
15.12.2012,
http://www.nytimes.com/2012/12/16/
opinion/sunday/kristof-do-we-have-the-courage-to-stop-this.html

 

 

 

 

Doauxiliaire nuance l'énoncé,

le module, modalise, polarise, théâtralise,

lui attribue un "plus" sémantique.

 

En cela, son rôle discursif

se rapproche d'autres auxiliaires, les modaux.

 

 

 

 

 

Un énoncé peut ne pas avoir la même valeur en do

ou sans do.

 

Exemples :

 

Did you see that? ... Did you see that Sir?

 

Dans une scène-clé du film United 93 (2006),

cette question est posée à son supérieur par un contrôleur aérien

qui voit, non pas sur écran-radar

mais à travers les vitres de la tour de contrôle,

le deuxième avion percuter le World Trade Center à New York (9/11).

 

Voix incrédule, hébétée, intonation neutre, regard dans le vague :

le contrôleur n'arrive pas à croire / à comprendre ce qu'il voit.

 

Tout au long du film, la mise en scène insiste

sur l'aspect totalement inattendu des attentats du 11 septembre 2001.

 

 

 

Doauxiliaire marque la sortie du continuum

(le banal, ordinaire, ordonné, commun, attendu, connu d'avance,

possible, pré-dit, pré-défini, pré-vu / visible).

 

Changement de focale :

cet auxiliaire / opérateur délimite un avant et un après,

pose un nouveau degré / point de vue

dans ce qui est pensé / dit / échangé.

 

 

 

Dans cette scène de United 93 (2006),

Doauxiliaire a une valeur épistémique :

ce que je vois est-il réel ? Ca arrive vraiment ?

C'est vrai ? Vrai ou faux ? Réel / Irréel ? Comment comprendre ?

 

Une transposition en haveauxiliaire + participe passé (present perfect)

n'aurait ni le même sens, ni le même effet.

 

On aurait au contraire une banalisation / minoration) :

???Have you seen that?

 

 

 

 

 

On retrouve cette sortie du continuum

dans une scène décisive de Superman returns (2006).

 

Les deux méchants, Lex Luthor et son amante,

se précipitent dans un hélicoptère pour prendre la fuite.

 

Au décollage, prise de remords,

elle jette les cristaux

qui auraient donné à son complice un pouvoir absolu.

 

Réaction incrédule de Luthor,

qui n'arrive pas à comprendre,

qui n'avait jamais envisagé cette possibilité :

What did you do?! (puis un silence).

 

 

What did you do?!

(traduction explicative :

tu te rends compte / tu as conscience de ce que tu as fait?! / Pourquoi ?)

n'est pas ici une question attendue sur un acte banal.

 

Elle porte sur l'existence même de l'acte

et de la perception que le sujet en a :

c'est bien réel ? / (dis-moi que) je rêve pas ?

 

??? What have you done?

ne correspondrait pas ici à l'extra-ordinaire du geste.

 

La question de l'existence même du fait ne serait pas posée.

 

 

 

Cette bifurcation / ce démarquage / cette théâtralisation

n'a pas d'équivalent en français :

 

What did you do?!    /    What have you done?

T'as fait quoi / Qu'est-ce que t'as fait?

(passé composé dans les deux cas).

 

 

 

What happened?

Un personnage de Syriana (2005), filmé en plan rapproché,

veut savoir "ce qui s'est passé" après un attentat.

Contexte : agressions et attentats sont fréquents au Moyen-Orient.

Question factuelle, rapide,

qui cadre d'ailleurs bien

avec le style hâché, quasi documentaire du film.

 

 

 

What did happen?

 

A l'inverse, dans le film fantastique The Village of the Damned (1960),

tourné en noir et blanc, le personnage principal, cadré de face en gros plan,

pose une question théâtrale / s'interroge sur les événements mystérieux

et dramatiques qui frappent le village.

 

Il semble presque s'adresser au spectateur.

 

 

 

De même,

 

What have you done?

diffère de

What did you do?

 

 

It does'nt work.

it's not working.

 

 

 

Autre exemple :

 

Interviewé par un journaliste du Guardian (Film Weekly podcast),

un acteur de Breach (2007),

film d'analyse psychologique des espions du FBI, 

insiste sur le fait qu'il se sent étranger au monde des ordinateurs.

 

De son point de vue,

ordinateurs et mobiles ne sont pas nécessaires

(nécessité au sens modal / éthique du terme) :

I don't even have a cell phone.

 

Jugement = moi qui parle,

j'ai réfléchi et j'estime qu'avoir un mobile est superflu.

 

Sous-entendu :

je préfère voir le monde d'un autre angle,

sans être asservi aux nouvelles technologies.

 

En mode mineur, sans DOauxiliaire :

I haven't got a phone.

(situation précise > constat > déclaration factuelle, pratique)

http://www.shortstorycorner.co.uk/helpinghand.htm

http://corryn.net/autochthonic.html

http://www.boards.ie/vbulletin/showthread.php?p=53863698

http://lloydi.com/travel-writing/round-the-world-trip/country/
05-australia/10-western-australia/day188-ethel-swindon.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 12        21 February 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 12        30 January 2009

http://digital.guardian.co.uk/guardian/2009/01/30/pdfs/gdn_090130_ber_12_21794951.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        University 2007        p. 9        16.8.2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme le souligne la graphie

des deux publicités ci-dessus,

avec DOauxiliaire, les enjeux sont clairs et nets.

 

 

 

On le voit dans ces publicités :

DOaux "annonce la couleur",

signale souvent à l'interlocuteur

que l'échange va se polariser (affirmatif / négatif),

s'intensifier et faire jouer des valeurs essentielles, décisives

(analyse, vérité, volonté, mensonge,

culpabilité, interdit, ce qui se fait /

ce qui ne se fait pas (dos and don'ts ).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valeurs de  DOaux :

 

- constater, confirmer, vouloir connaître la vérité,

affirmer un fait, une vérité, une volonté

 

- nier une accusation, un mensonge, réfuter une affirmation

 

- donner un conseil net / catégorique, un ordre

 

- formuler une interdiction

 

- faire de la provocation

 

- prendre ou non une décision

 

 

 

Cette délimitation / orientation / polarisation

du champ et des lignes de force du dialogue,

qui se double d'une intensification de l'échange,

ressort nettement dans les entretiens, débats,

jeux de questions / réponses, publicités, sketches et chansons.

 

Doauxiliaire est alors très fréquent

et fonctionne comme un pivot, une balise, un signal.

L'échange transite, "tourne" autour de cet opérateur.

 

Ceci est d'autant plus systématique que,

contrairement au français,

les réponses peuvent reprendre l'auxiliaire de départ,

remettant ainsi à chaque fois son rôle en évidence :

Yes, I do / did. No, I don't / didn't

 

Echanges

entre juge et accusé, journaliste et invité,

homme politique et militant, etc. :

http://www.npr.org/2016/04/07/
473371862/samantha-bee-on-full-frontal-feminism-and-the-freedom-of-her-40s

http://www.npr.org/2014/09/12/
347736999/20-years-later-major-crime-bill-viewed-as-terrible-mistake

 

 

Cette focalisation sur doauxiliaire se produit notamment

dans les séquences avec ellipses de la base verbale

(avec ou sans répétition de l'auxiliaire :

No, I didn't, I didn't, I didn't!!!),

l'inversion rhétorique auxiliaire-sujet

et les questions tags.

 

 

 

Le texte suivant donne

un exemple de cette délimitation / sérialisation / intensification

du discours par doauxiliaire.

 

 

 

2003, émission télévisée de la BBC.

 

Tony Blair, premier ministre britannique,

est confronté à une série de questions

relatives à la guerre en Irak :

 

APPLAUSE

 

TONY BLAIR: That is why you avoid war if you possibly can,

and that is why we went through the United Nations.

Now there were innocent people,

I'm afraid as well as guilty that died in Kosovo, and in Afghanistan.

But in the end I felt on both occasions we had no option but to do this.

And I remember at the time of Kosovo,

I remember saying no let the peace negotiations go on several more weeks

in order to try and get them sorted so that we didn't have to take on Milosevic.

But when you say that Saddam is a monster that is irrelevance, I'm afraid,

to how you deal with the situation because a monster is not somebody

you want to allow to develop chemical, biological and nuclear weapons.

 

JEREMY PAXMAN: The question is what freedom he has

under the current inspection regime

but we've discussed that already,

I want to explore a little further

about your personal feelings about this war.

Does the fact that George Bush and you are both Christians

make it easier for you to view these conflicts in terms of good and evil?

 

TONY BLAIR: I don't think so, no,

I think that whether you're a Christian or you're not a Christian

you can try perceive what is good and what is, is evil.

 

JEREMY PAXMAN: You don't pray together for example?

 

TONY BLAIR: No, we don't pray together Jeremy, no.

 

JEREMY PAXMAN: Why do you smile?

 

TONY BLAIR: Because - why do you ask me the question?

 

JEREMY PAXMAN: Because I'm trying to find out how you feel about it.

 

TONY BLAIR: Possibly.

 

JEREMY PAXMAN: Right, would anyone else like to have a question?

 

FEMALE: Yes, I would like to ask do you believe

that the people of your country are behind you at the moment?

 

TONY BLAIR: I think that, I think if there were a second UN resolution

then I think people would be behind me.

I think if there's not then there's a lot of persuading to do.

 

FEMALE: Because I don't, I don't share any confidence

that the people are behind you at the moment.

Everybody that I've spoken to within my circle

oppose what's happening at the moment.

 

APPLAUSE

Transcript of Blair's Iraq interview,
BBC,
Thursday, 6 February, 2003,
22:09 GMT,
http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/newsnight/2732979.stm

The Guardian        p. 17        4.5.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 16        14 February 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Society 2        p. 4        26 April 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 10        17 May 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 11        26 April 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 9        22 April 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Society        p. 1        15 May 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 4    22 february 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Weekend        p. 74        6.5.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Review        p. 16        18.2.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 8        25.2.2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Weekend        p. 114        18.2.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 24        10.3.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Work        p. 1        18.2.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Film & Music        p. 7        17.3.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 19        24 April 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 8        4 May 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Weekend        p. 58        6 May 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 17        5.7.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 17        15.6.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Film        p. 8        17.3.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Media        p. 13        13.2.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        Weekend        p. 10        15.4.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        G2        p. 4        1.3.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Guardian        p. 13        28.7.2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

G2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi > Anglonautes > Grammaire anglaise > Niveau avancé

 

tags

 

 

do auxiliaire > sémantisme

 

 

do auxiliaire > validation

 

 

do auxiliaire > négation

 

 

do auxiliaire > épistémique

 

 

do auxiliaire > rhétorique > répétition

 

 

do auxiliaire > rhétorique > insistance, emphase

 

 

ellipse de certains mots,

par exemple do auxiliaire