Les anglonautes

About | Search | Grammar | Vocapedia | Learning | News podcasts | Videos | History | Arts | Science | Translate and listen

 Previous Home Up Next

 

History > 20th century > WW2 (1939-1945) > USA, World > Timeline in pictures

 

France, Suisse > Resistance

 

 

The Forger    Times Documentaries    NYT    3 October 2016

 

 

 

 

The Forger        Video        Times Documentaries        The New York Times        3 October 2016

 

As a teenager,

Adolfo Kaminsky saved thousands of lives

by forging passports to help children flee the Nazis.

 

He spent his life helping others

escape atrocities around the world.

 

YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=Dup6KOoaAUc

 

 

Related

https://www.nytimes.com/video/
opinion/100000004683722/the-forger.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adolfo Kaminsky

 

De la Résistance

aux mouvements anti-colonialistes,

l'ex-faussaire Adolfo Kaminsky

a été, dans la clandestinité,

le pourvoyeur de faux papiers

de toutes les luttes du XXe siècle

 

(...)

 

A 17 ans,

après avoir échappé

à l'internement

au camp de Drancy,

il entre dans la Résistance.

 

Ce passionné de chimie,

initié aux règles de la photogravure

par un militant d'extrême droite

mais anti-nazi, devient faussaire.

http://www.lexpress.fr/actualites/1/
culture/adolfo-kaminsky-le-faussaire-humaniste-passe-de-l-ombre-a-la-lumiere_1189897.html

 

 

https://www.youtube.com/
watch?v=Dup6KOoaAUc - NYT - Oct. 3, 2016

 

http://www.nytimes.com/video/opinion/
100000004683722/the-forger.html
- Oct. 2, 2016

 

http://www.youtube.com/watch?v=96r2MOPNG7s

 

http://www.dailymotion.com/video/
xv8znl_le-faussaire-adolf-kaminsky-expose-ses-photographies_news

 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-rendez-vous/le-rdv-301112-
avec-adolfo-kaminsky-gerard-mordillat-la-chronique-de-thomas 

 

https://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/
adolfo-kaminsky-le-faussaire-humaniste-passe-de-l-ombre-a-la-lumiere
_1189897.html

 

https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/
l-ancien-faussaire-expose-ses-oeuvres-24-11-2012-
2351043.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécile Rol-Tanguy    1919-2020

 

Née le 10 avril 1919 à Royan

(Charente-Maritime),

elle grandit au Vésinet

(Yvelines), puis à Paris

dans le 19e arrondissement,

dans une famille

d’ouvriers communistes.

 

Son père,

François Le Bihan,

électricien, militant CGT

au Secours rouge international,

héberge avec son épouse

de nombreux responsables

communistes tchèques,

hongrois, yougoslaves,

italiens et allemands,

exilés politiques en France.

 

 

 

La rencontre avec Henri Tanguy

 

Après avoir obtenu son brevet,

Cécile Le Bihan

est embauchée en 1936

comme dactylographe

à la fédération CGT

de la métallurgie,

où elle fait la connaissance

d’Henri Tanguy,

un Parisien d’origine bretonne

qui a quitté l’école à 13 ans

et a été renvoyé

de plusieurs usines d’automobiles

pour y avoir organisé des grèves.

 

Elle devient

sa marraine de guerre,

après qu’il obtient l’autorisation

du Parti communiste français

(PCF)

pour rejoindre

les Brigades internationales

pendant la guerre civile

en Espagne, en 1937 et 1938.

 

Il en reviendra

avec une blessure à la poitrine

et un surnom de guerre

– Rol, le nom de son ami Théo,

tué par les Franquistes.


Après leur mariage, en 1939,

vient le temps des drames.

 

Son père, François Le Bihan,

est arrêté en avril 1940.

 

Accusé

d’avoir tenté de reconstituer

le PCF alors dissous,

il est écroué

à la prison de la Santé,

à Paris.

 

Il sera déporté à Auschwitz

où il mourra en 1942.

 

Elle n’a aucune nouvelle

de son mari, Henri Tanguy,

mobilisé en 1939,

affecté dans une usine d’armement

près de la frontière pyrénéenne.

 

Bientôt,

leur petite fille de 7 mois,

Françoise, tombe malade.

 

Le bébé meurt le 12 juin,

alors que les troupes allemandes

entrent dans la capitale.

 

« Je n’avais plus rien,

racontait-elle.

 

Mon père avait été arrêté,

mon mari,

je ne savais pas où il était,

et j’avais perdu ma petite fille.

 

Qu’est-ce qui me retenait ?

Je rentrai dans la Résistance.

Ça m’a aidée.

Ça m’a apporté quelque chose. »

 

Contactée par la CGT,

devenue clandestine,

elle accepte de dactylographier

des tracts et des articles

pour des journaux de la Résistance.

 

Lorsque son mari rentre à Paris,

en octobre,

elle devient son agente de liaison.
 

 

 

La Résistance et la Libération

 

Deux autres enfants,

Hélène et Jean,

naissent en 1941 et en 1943.

 

Elle se sert de la poussette

qui les transporte

pour y cacher

des documents secrets

pour le réseau communiste

des Francs-tireurs et partisans

(FTP).

 

Sous les rutabagas

et les poireaux de son cabas,

elle dissimule pistolets,

grenades et détonateurs.

 

Alors que son mari

passe de planque en planque,

elle vit avec sa mère

et utilise des prénoms d’emprunt :

Yvette ou Lucie.

 

Dans la nuit

du 18 au 19 août 1944,

c’est elle qui tape à la machine

le tract appelant les Parisiens

à s’insurger :

 

« Aux patriotes

aptes à porter des armes.

(…)

La France vous appelle !

Aux armes, citoyens ! ».

 

Le 20,

elle est de nouveau

aux côtés du colonel Rol

lorsque celui-ci installe son PC

dans les catacombes,

à vingt-six mètres sous le lion

de la place Denfert-Rochereau.

 

C’est là

que le chef régional des FFI

organise le soulèvement parisien.

 

Cinq jours plus tard,

après de rudes combats,

les Parisiens

fêtent la Libération,

alors que les chars alliés

entrent dans la capitale.

 

Cécile Rol-Tanguy

sort de l’ombre.

 

Elle est reçue

au ministère de la guerre, le 27,

avec son mari

ainsi qu’une vingtaine de chefs

de la Résistance parisienne,

par le général de Gaulle.

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/05/08/
la-resistante-cecile-rol-tanguy-est-morte_6039104_3382.html

 

 

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/05/08/
la-resistante-cecile-rol-tanguy-est-morte_6039104_3382.html

 

https://blogs.mediapart.fr/vingtras/blog/090520/
cecile-rol-tanguy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

James Venture    ? - 2015

 

one of the last survivors

of the infamous Train de Loos,

which carried

French resistance fighters,

Communists and Jews from a prison

in the northern French village of Loos

to concentration camps in Germany

in September 1944

 

(...)

 

Believed to be the last

of the wartime death trains

from France,

the Loos train

carried 871 prisoners,

packed into a dozen

cattle wagons.

 

Some died on the train,

some in the camps,

and some on “death marches”

as the Nazis, nearing defeat,

cleared the camps.

 

Only about 275

survived the war.

http://www.nytimes.com/2015/04/22/
world/europe/james-venture-french-resistance-fighter-who-survived-nazi-death-train-dies-at-93.html

 

 

http://www.nytimes.com/2015/04/22/
world/europe/james-venture-french-resistance-fighter-who-survived-nazi-death-train-
dies-at-93.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Otto Albert Hirschmann    1915 (born in Berlin) - 2012

 

Albert O. Hirschman

(...)

in his youth helped rescue

thousands of artists

and intellectuals

from Nazi-occupied France

and went on to become

an influential economist

known for his optimism

 

(...)

 

When France fell in 1940,

he became an integral part

of a rescue operation

led by the journalist Varian Fry

that helped

more than 2,000 people

escape to Spain,

among them the artists

Marc Chagall

and Marcel Duchamp

and the political theorist

Hannah Arendt.

 

Mr. Hirschman

found routes through

the Pyrenees Mountains

for those who were fleeing

and smuggled messages

in toothpaste tubes.

 

By the early 1940s,

he had moved

to the United States

and enlisted in the Army,

which sent him

to North Africa and to Italy

as part of its Office

of Strategic Services.

 

One of his duties

was to translate

for a German general

in an early war crimes trial.

 

Later, he worked

with the Federal Reserve Board,

focusing

on European reconstruction

under the Marshall Plan.

http://www.nytimes.com/2012/12/24/
business/albert-o-hirschman-economist-and-resistance-figure-dies-at-97.html

 

 

http://www.nytimes.com/2012/12/24/
business/albert-o-hirschman-economist-and-resistance-figure-dies-at-97.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucie et Raymond Aubrac se marient en 1939.

Ils traversent ensemble la Seconde Guerre mondiale.

 

Photographie de Lucie et Raymond Aubrac,

sans date.

 

Coll. Musée de la Résistance nationale/Champigny

 

Libération

http://md0.libe.com/photo/410030/?modified_at=1334157719

http://www.liberation.fr/societe/2012/04/11/raymond-aubrac-images-de-resistance_810979#s1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Raymond Aubrac, né Raymond Samuel    1914-2012

 

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/video/2012/04/16/
hommage-a-raymond-aubrac-aux-invalides_1686261_3382.html

 

https://www.theguardian.com/world/2012/apr/15/raymond-aubrac

 

https://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2012-04-11-Raymond-Aubrac

 

https://www.dailymotion.com/video/x871a0  

 

http://www.nytimes.com/2012/04/12/world/europe/
raymond-aubrac-a-leader-of-the-french-resistance-dies-at-97.html

 

http://www.theguardian.com/world/2012/apr/11/french-resistance-raymond-aubrac-dies

 

https://www.letemps.ch/monde/resistant-raymond-aubrac-mort

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/04/11/
le-grand-resistant-raymond-aubrac-est-mort_1683436_3224.html

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/video/2012/04/11/
les-epoux-aubrac-plus-qu-un-couple-l-image-meme-de-la-resistance
_1683963_3382.html

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/video/2012/04/11/
raymond-aubrac-raconte-sa-premiere-rencontre-avec-jean-moulin
_1683512_3382.html

 

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/11/
l-hommage-des-politiques-au-resistant-de-la-premiere-heure-a-la-derniere-minute
_1683538_1471069.html

 

http://www.humanite.fr/politique/
quand-raymond-aubrac-raconte-jean-moulin-et-le-conseil-national-de-la-resistance-494328

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/
les-combats-de-raymond-aubrac-n-ont-pas-cesse-en-1945_1103479.html

 

http://www.telerama.fr/idees/
raymond-aubrac-la-vie-et-la-voix-de-la-resistance-se-sont-eteintes,80198.php

 

http://www.20minutes.fr/societe/914663-mort-raymond-aubrac-hommages-multiplient-mercredi

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/article_archive/2011/03/05/
jean-claude-trichet-prepare-les-esprits-a-une-hausse-des-taux-de-la-bce-des-avril_1683446_3382.html

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/article_archive/1997/04/04/
lucie-et-raymond-aubrac-heros-salis-ou-agents-doubles_1683443_3382.html

 

https://www.ina.fr/video/CAB89052853/
revelations-de-klaus-barbie-sur-raymond-aubrac-video.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Florence Waren (born Sadie Rigal)    1917-2012

 

 Even in the depths of war

in occupied France,

Florence Waren

and Frederic Apcar

— or “Florence et Frederic,”

as they were billed —

dazzled Paris, he in tails,

she in jeweled gowns

with flowers in her hair,

the two of them gliding

and swirling across the stage

as one of the most famous

ballroom-dance teams

in Europe.

 

In old black-and-white

photographs,

Ms. Waren,

then in her early 20s,

is often airborne,

seemingly weightless

in Mr. Apcar’s arms.

 

At times

they shared the stage

with Édith Piaf

and Maurice Chevalier.

 

And on many nights

Nazi officers

were in the audience.

 

But what the members

of the Wehrmacht

did not know

was that Ms. Waren was,

as she put it,

“hiding in the spotlight.”

 

Ms. Waren

was a Jew in disguise,

performing in a Nazi-held city

where Jews lived

under constant threat.

 

She was a lawbreaker,

hiding other Jews

in her apartment,

risking her own deportation

to a concentration camp.

 

And she was a smuggler,

helping to supply guns

to the French Resistance.

http://www.nytimes.com/2012/08/05/
world/europe/florence-waren-dancer-who-resisted-nazis-dies-at-95.html

 

 

http://www.nytimes.com/2012/08/05/
world/europe/florence-waren-dancer-who-resisted-nazis-dies-at-95.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucie Aubrac, née Bernard    1912-2007

 

http://www.nytimes.com/2007/03/18/
world/europe/18aubrac.html

 

http://www.liberation.fr/societe/
010122939-lucie-aubrac-une-conscience-s-est-eteinte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charles Gonard    1921-2016

 

Il est 5h 30

rue de Solferino à Paris,

le 28 juin 1944,

quand un groupe

de résistants armés

pénètre au ministère

de l’information

et de la propagande

du régime de Vichy.

 

Conduits par Charles Gonard,

dit Morlot,

ils se précipitent

vers la chambre

du ministre Philippe Henriot

(1889-1944)

et frappent à sa porte.

 

« Qui est là ? »

Demande Henriot.

 

« Milice, réponds Morlot,

des terroristes

veulent vous enlever.

Nous venons

pour vous protéger.»

 

Philippe Henriot

ouvre sa porte,

se rend compte

qu’il a été trompé,

tente de désarmer

ses assaillants

avant de recevoir 16 balles

dans la peau.

 

C’est ainsi qu’est mort

celui que la résistance

surnommait

« Le Goebbels français ».

 

Celui qui tous les jours

au micro de « Radio Paris »,

défendait la politique

de collaboration

avec l’Allemagne

et s’en prenait

à la Résistance

et aux Français libres

du général de Gaulle.

 

C’est à eux

que la veille encore,

dix heures avant d’être exécuté

Philippe Henriot s’adressait

dans ce qui devait être

son dernier éditorial.

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/index.php?id=24780

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Gonard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Andrée Peel (née Virot)    1905-2010

 

 

 

Andree Virot.

 

Photography:

Courtesy of Estate of Andree Peel and Loebertas Publishing.

 

"Women Heroes of WWII:

26 Stories of Espionage, Sabotage, Resistance, and Rescue"

is a young adult title

presenting profiles of 26 women from eight different countries

who each fought the Nazi occupation of Europe in some way.

 

The profiles follow an overview of the war

and shorter, specific intros

on each of the eight countries represented:

Germany, Poland, France, the Netherlands,

Belgium, Denmark, Great Britain, and the U.S.

http://womenheroesofwwii.blogspot.fr/2011/05/andree-virot-invasion-of-brest-brittany.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Krigshelt.

Andree Peel

overlevede blandt andet to koncentrationslejre og redde over 100 allierede soldater.

Foto: JANE MINGAY/AP

Internationalt 8. mar. 2010 KL. 20.38

105-årig krigshelt er død

http://multimedia.pol.dk/archive/00423/BRITAIN_423995a.jpg

http://politiken.dk/udland/ECE919185/105-aarig-krigshelt-er-doed/

 

 

 

 

 

 

 

https://www.nytimes.com/2010/03/14/world/europe/14peel.html

 

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/england/bristol/somerset/7868913.stm

 

https://www.telegraph.co.uk/news/7407992/Andre-Peel.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

José Aboulker    1920-2009

 

Né le 5 mars 1920 à Alger

dans une famille juive,

José Aboulker est le fils

d'un chef de service à l'hôpital

puis professeur

à la Faculté de Médecine

d'Alger.

 

Il doit arrêter

ses études de médecine

lors de sa mobilisation

en Algérie en avril 1940

et entre dans la Résistance

en février 1941.

 

Il est l'un

des principaux animateurs

de la Résistance en Algérie

et prépare à partir de 1942

l'aide française

au débarquement allié

avec Henri d'Astier

de la Vigerie,

le colonel Jousse

et la mission Murphy.

 

Dans la nuit

du débarquement,

le 8 novembre 1942,

il commande à partir

du Commissariat central

l'occupation de la ville

par 400 jeunes résistants

qui prennent

les centres importants,

arrêtent les responsables

militaires et civils

du Gouvernement de Vichy.

 

Il rallie

une partie de la Police

et évacue la Préfectur

 assiégée.

 

La ville est prise

presque sans combat

en quinze heures par les Alliés,

alors qu'à Oran ou au Maroc

l'armée de Vichy

se bat contre eux

avec acharnement.

 

Le 29 décembre 1942,

après l'exécution de Darlan,

José Aboulker

est arrêté et déporté

dans le Sud algérien

par le général Giraud,

avec d'autres anciens résistants

qui mènent campagne

pour la venue

du général de Gaulle à Alger.

http://www.charles-de-gaulle.org/pages/la-memoire/accueil/hommages/jose-aboulker-1920-2009.php - broken link

 

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Aboulker

 

 

http://www.liberation.fr/politiques/0101607873-adieu-monsieur-whisky-soda

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Germaine Tillion    1907-2008

 

dès juin 1940,

elle entre  dans la Résistance

en créant le réseau

du musée de l'Homme.

 

Elle est arrêtée en 1942

et déportée en 1943

à Ravensbrück.

http://www.telerama.fr/monde/germaine-tillion-cent-ans-de-resistance,27949.php

 

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/04/19/
l-ethnologue-et-resistante-germaine-tillion-est-morte_1036180_3224.html

 

https://www.telerama.fr/monde/germaine-tillion-cent-ans-de-resistance,27949.php

 

https://www.monde-diplomatique.fr/2009/04/TILLION/17026  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maurice Kriegel-Valrimont    1914-2006

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Kriegel-Valrimont

 

 

http://www.liberation.fr/societe/010122939-
lucie-aubrac-une-conscience-s-est-eteinte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aimée Stitelmann    1925-2004

 

résistante franco-suisse

qui a (...) sauvé

des jeunes réfugiés juifs

et qui a été arrêtée et condamnée

par les autorités suisses

pour des passages clandestins

de la frontière,

https://blogs.mediapart.fr/heimbergch/blog/200722/
marianne-cohn-le-nom-dune-femme-valeureuse-que-vous-ne-trouverez-pas-geneve

 

 

https://blogs.mediapart.fr/heimbergch/blog/200722/
marianne-cohn-le-nom-dune-femme-valeureuse-que-vous-ne-trouverez-pas-geneve

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Henri Rol-Tanguy    1908-2002

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Rol-Tanguy

 

 

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/05/08/
la-resistante-cecile-rol-tanguy-est-morte_6039104_3382.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Canguilhem    1904-1995

 

Fin septembre 1940,

alors que s'instaure

le régime de Vichy,

Georges Canguilhem

adresse sa démission

au recteur

de l'Académie de Toulouse,

Robert Deltheil,

en prétextant officiellement

une convenance personnelle

mais en expliquant

qu'il n'a pas passé

l'agrégation de philosophie

pour enseigner

Travail, Famille, Patrie.

 

Quelques jours plus tard,

en octobre,

Ignace Meyerson,

venant de l'École Pratique

des Hautes Études,

prend son nouveau poste

à la Faculté de Lettres

de Toulouse.

 

Son élève Jean-Pierre Vernant,

terminant son service militaire,

prend le poste laissé vacant

au lycée Fermat.

 

Début décembre, Jean Cavaillès,

de Clermont Ferrand où il enseigne

depuis que l'Université de Strasbourg

s'y est repliée, prend contact

avec son collègue Ignace Meyerson.

 

Celui ci se trouve en butte

avec une administration zélée qui,

par antisémitisme,

refuse de le rémunérer

au prétexte

d'un « statut des Juifs »

qui n'a pourtant pas encore reçu

de décret d'application.

 

Jean Cavaillès

recherche des volontaires

pour diffuser

des tracts qu'il rédige

avec Emmanuel d'Astier de la Vigerie

et Lucie Samuel

dénonçant la trahison de Pétain

et des soutiens de celui ci.

 

Emmanuel d'Astier de la Vigerie

a appelé

cette opposition clandestine

La Dernière colonne.

 

Georges Canguilhem

se retrouve

dans la petite centaine

de sympathisants

de La Dernière colonne qui,

à travers la Zone sud,

forment alors le noyau

du futur mouvement de résistance

Libération,

du nom choisi par Jean Cavaillès

pour leur bulletin de liaison diffusé

à partir de juillet 1941

à cent mille exemplaires,

Libération.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Canguilhem#R%C3%A9sistance_(1940_-_1944)

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/
Georges_Canguilhem#R%C3%A9sistance_(1940_-_1944)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martha Desrumaux    1897-1982

 

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/08/26/
martha-desrumaux-figure-du-front-populaire-resistante-et-feministe_6092439_3451060.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Virginia Hall Goillot    USA    1906-1982

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

When World War II erupted

and Nazi Germany

invaded France,

Hall volunteered

to drive an ambulance

for the French.

 

France was soon overrun,

forcing her to flee to Britain.

 

A chance meeting with a spy

put her in contact

with British intelligence.

 

After limited training,

this one-legged American woman

was among the first British spies

sent into Nazi-occupied France

in 1941.

 

She posed as a reporter

for the New York Post.


There were failures,

especially in the early days,

when members of her network

were arrested and killed.


But Hall was a natural spy,

keeping one step ahead

of the German secret police,

the Gestapo.

https://www.npr.org/2019/04/18/
711356336/a-woman-of-no-importance-finally-gets-her-due

 

 

https://www.npr.org/2019/04/18/
711356336/a-woman-of-no-importance-finally-gets-her-due

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Émilienne Moreau,

ou Émilienne Moreau-Évrard,

dite Émilienne la Blonde

alias Jeanne Poirier    1898-1971

 

Emilienne Moreau

(...)

fit preuve d’un courage extraordinaire

lors des deux guerres mondiales

et fut élevée au rang

de compagnon de la Libération

en 1945

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/08/22/
emilienne-moreau-la-jeanne-d-arc-du-pas-de-calais-heroine-de-14-18-
puis-de-la-resistance
_6092065_3451060.html

 

 

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/08/22/
emilienne-moreau-la-jeanne-d-arc-du-pas-de-calais-heroine-de-14-18-
puis-de-la-resistance
_6092065_3451060.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel d'Astier de la Vigerie    1900-1969

 

https://www.liberation.fr/societe/2007/03/15/
lucie-aubrac-une-conscience-s-est-eteinte_13984

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

groupe Manouchian

 

 

 

L’Affiche rouge est une affiche de propagande allemande

placardée massivement en France sous l'Occupation,

dans le contexte de la condamnation à mort  de 23 membres

des Francs-Tireurs et Partisans – Main-d'Œuvre Immigrée (FTP-MOI),

résistants de la région parisienne,

suivie de leur exécution, le 21 février 1944.

Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge

 

 

 

 

 

 

 

Constitué d'immigrés

italiens, polonais, espagnols

ou encore arméniens

(c'est le cas

de Missak Manouchian),

ce réseau de résistance effectue

de nombreuses actions

coups de poings

contre le régime de Vichy.

 

Parmi celles-ci,

le "groupe Manouchian"

s'était notamment illustré

en parvenant à abattre,

le 28 septembre 1943,

le SS Standartenführer

Julius Ritter, responsable

de la mobilisation

de la main-d'oeuvre

du Service de Travail Obligatoire

en France.

 

Un des membres du groupe

responsable de l'attentat,

Marcel Rayman, était alors filé

par la police française

depuis plus de deux mois.

 

Ils parvinrent ainsi

à arrêter 23 des membres

du "groupe Manouchian"

en novembre 1943.

https://www.franceculture.fr/histoire/
aragon-eluard-hommage-groupe-manouchian-poesie - 6 août 2018

 

 

 

le 21 février 1944 au matin,

les 23 résistants étrangers

du groupe FTP-MOI

(Francs-Tireurs et Partisans

- Main d’œuvre immigrée)

tombaient

sous les balles nazies

au Mont Valérien.

 

La seule femme du groupe

- Olga Bancic - 32 ans

était transférée en Allemagne,

décapitée le 10 mai 1944

à Stuttgart.

https://blogs.mediapart.fr/register/blog/220220/
souvenons-nous-du-groupe-manouchian

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Missak_Manouchian

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ars%C3%A8ne_Tchakarian

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olga_Bancic

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge

https://collections.ushmm.org/search/catalog/irn5702

https://www.histoire-immigration.fr/collections/
missak-manouchian-heros-de-la-resistance

https://www.histoire-immigration.fr/collections/l-affiche-rouge

https://www.fondationresistance.org/pages/rech_doc/
photographie-execution-mont-valerien-membres-groupe-manouchian_photo15.htm

 

 

https://blogs.mediapart.fr/register/blog/220220/
souvenons-nous-du-groupe-manouchian

 

https://www.franceculture.fr/histoire/
aragon-eluard-hommage-groupe-manouchian-poesie - 6 août 2018

 

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2018/08/05/
arsene-tchakarian-le-dernier-survivant-du-groupe-manouchian-est-mort
_5339598_3382.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marianne Cohn    1922-1944

 

 

 

Marianne Cohn, France, 1943.

Source: site du Mémorial de Yad Vashem.

 

Marianne Cohn,

le nom d'une femme valeureuse que vous ne trouverez pas à Genève

L'histoire de cette jeune résistante juive

assassinée par les nazis aux portes de Genève

alors qu'elle cherchait à y faire passer des enfants en grand danger

est peu connue du côté de la frontière où ils trouvaient leur salut.

 

L'absence de mémoire, ce n'est pas seulement l'oubli,

c'est aussi, c'est d'abord l'ignorance et l'indifférence.

 

Mediapart > Le Club > Billet de blog

28 juillet 2022

https://blogs.mediapart.fr/heimbergch/blog/200722/
marianne-cohn-le-nom-dune-femme-valeureuse-que-vous-ne-trouverez-pas-geneve

 

 

 

 

 

 

 

Marianne Cohn est née en 1922

à Mannheim, en Allemagne,

dans une famille juive qui va fuir

l'arrivée au pouvoir du nazisme

pour l'Espagne.

 

Envoyées en France

à cause de la guerre civile

et de la menace franquiste,

les deux sœurs Marianne et Lisette

sont séparées de leurs parents.

 

Elles sont à un moment donné

accueillies à la maison

des enfants de Moissac

en lien avec les Éclaireurs Israélites

de France.

 

Marianne s'engage

ensuite de son côté

dans le Mouvement

de la Jeunesse sioniste.

 

Engagée

dans des activités clandestines,

elle connaît une première arrestation

en 1943.

 

Elle est amenée par la suite

à remplacer Mila Racine,

une autre résistance juive arrêtée

en octobre 1943 par les Allemands

lors d'une tentative de passage

juste avant la frontière

tout près de Saint-Julien-en Genevois.

 

Plusieurs groupes

d'enfants et de réfugiés

ont été amenés

par Marianne Cohn à bon port,

c'est-à-dire

à un lieu de passage possible

vers la Suisse,

au cours des mois précédant mai 1944.

 

Mais la tentative du 31 mai

tourne mal:

une première interception à Viry,

qui constitue désormais

un premier lieu de mémoire

de ce drame,

puis une halte improvisée

dans une maison d'accueil

située au Pas-de-l'Échelle,

tout près d'un passage de frontière

sans doute trop surveillé,

et enfin l'arrestation en pleine nuit

par la Gestapo.

 

Une partie des enfants,

les plus grands,

sont enfermés avec Marianne Cohn

dans la prison du Pax à Annemasse,

alors que le maire d'Annemasse

Jean Deffaugt

obtient que les autres enfants

puissent être placés ailleurs,

à Bonne-sur-Menoge.

 

L'histoire de Marianne Cohn

après ce 31 mai 1944

est terrible et bouleversante.

 

Elle s'occupe autant que possible

des enfants plus grands

qui se trouvent dans la prison du Pax,

et refuse une proposition de libération

par la Résistance qui aurait pu,

selon elle, les mettre en danger.

 

Grâce notamment

au maire d'Annemasse,

Jean Deffaugt,

ils sont finalement sauvés,

comme les plus jeunes,

mais sans leur protectrice.

 

Car elle, elle est torturée

et finalement massacrée le 8 juillet

avec cinq autres victimes

dont les corps mutilés

seront retrouvés

en août à Ville-la-Grand,

encore une fois tout près

de la frontière franco-suisse.

https://blogs.mediapart.fr/heimbergch/blog/200722/
marianne-cohn-le-nom-dune-femme-valeureuse-que-vous-ne-trouverez-pas-geneve

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marianne_Cohn

https://www.yadvashem.org/yv/fr/expositions/dernieres-lettres/1943-1944/
marianne-cohn.asp

 

 

https://blogs.mediapart.fr/heimbergch/blog/200722/
marianne-cohn-le-nom-dune-femme-valeureuse-que-vous-ne-trouverez-pas-geneve

 

https://entretiens.ina.fr/memoires-de-la-shoah/
Liwerant/simon-liwerant/sommaire

 

https://www.cairn.info/revue-revue-d-histoire-de-la-shoah1-1997-3-
page-96.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Moulin    1899-1943

 

 

 

Jean Moulin        1899-1943

Anglonautes > Vérifier authenticité et source de cette photo

http://memstory.memory-life.com/card_VIEW.php?id=248&del=no

 

 

 

 

 

 

 

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/11/20/
l-ancien-resistant-daniel-cordier-secretaire-de-jean-moulin-
pendant-la-seconde-guerre-mondiale-est-mort
_6060549_3382.html

 

 

 

 

https://www.theguardian.com/world/2009/sep/08/
life-in-occupied-france-nazi

 

https://www.humanite.fr/politique/
quand-raymond-aubrac-raconte-jean-moulin-et-le-conseil-national-de-la-resistance
-494328

 

https://www.youtube.com/watch?v=1dBlyoMkxtk

 

https://www.ina.fr/video/CAB8300158901/interview-barbie-video.html

 

https://next.liberation.fr/cinema/2007/11/07/
klaus-barbie-allie-encombrant-des-etats-unis
_105589

 

https://www.ina.fr/video/CAB87018494/ouverture-proces-barbie-video.html

 

https://www.ina.fr/video/CAB87018703/klaus-barbie-a-lyon-video.html 

 

https://www.ina.fr/video/CAF89027428/hommage-d-andre-malraux-a-jean-moulin-video.html

 

https://www.lexpress.fr/culture/livre/
c-est-elle-qui-a-fait-arreter-jean-moulin_796887.html 

 

https://www.ordredelaliberation.fr/fr/les-compagnons/691/jean-moulin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

débuts de la Résistance

 

https://www.mediapart.fr/journal/france/
241210/il-y-70-ans-les-tatonnements-de-la-resistance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Resistance in Europe

 

https://www.nytimes.com/2022/06/22/
books/review/resistance-halik-kochanski.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related > Anglonautes > History > 20th century > WW2

 

France > Régime de VIchy > Antisemitism, Collaboration

 

 

France > Régime de Vichy > Camps > Maps

 

 

France > Régime de Vichy > Maurice Papon    1910-2007

 

 

France > Régime de VIchy > René Bousquet    1909-1993

 

 

France > Régime de Vichy > Philippe Pétain    1856-1951

 

 

France > Régime de Vichy > Pierre Laval    1883-1945

 

 

France > Régime de Vichy > La milice

 

 

 

 

 

advertisements > WW2 > USA

 

 

photos > wars > WW2

 

 

 

 

 

Related > Anglonautes > History > 20th century > WW1, WW2

 

WW2 (1939-1945) > USA, world

 

 

WW2 (1939-1945) > UK >

Timeline in articles, pictures, podcasts

 

 

WW1 (1914-1918) > UK, world >

Timeline in articles, pictures, podcasts

 

 

 

 

 

Related > Anglonautes > Vocapedia

 

genocide, war,

weapons, arms sales,

espionage, torture

 

 

conflicts, wars, climate, poverty >

asylum seekers, displaced people,

migrants, refugees

worldwide

 

 

terrorism, global terrorism,

militant groups,

intelligence, spies, surveillance

 

 

slavery, eugenics,

race relations,

racial divide, racism,

segregation, civil rights,

apartheid

 

 

 

home Up